Sous-titres YouTube : pourquoi et comment les insérer ? 

Conseils autour des sous-titres YouTube

Voici trois vidéos qui donnent de très bons conseils autour des sous-titres YouTube.

La première vidéo parle de la création et de l’utilisation de sous-titres YouTube (transcription, synchronisation et derniers réglages).

La seconde vidéo se focalise plus sur la manière dont les sous-titres permettent d’élargir l’audience.

La troisième vidéo répond à deux questions fondamentales : pourquoi et comment sous-titrer une vidéo ? Avec aussi un dernier point sur les règles de sous-titrage à respecter.

Comment utiliser les sous-titres sur YouTube

Script de la vidéo :

Ajouter des sous-titres aux vidéos permet de toucher un public plus large et de développer l’engagement de votre audience. Plus une vidéo est simple à comprendre, plus les internautes la partagent. Dans cette deuxième vidéo, je vais vous expliquer en détail comment toucher un public plus large.

LE SOUS-TITRAGE SUR YOUTUBE
Je m’appelle Jessica Kellgren-Fozard, je suis une YouTubeuse sourde. Sur ma chaîne, je parle beaucoup, et je crée des vidéos drôles et éducatives sur des thèmes comme la surdité, le handicap, l’homosexualité, les voyages et la mode. Il y en a pour tous les goûts. Et mes toutous aiment parfois me voler la vedette ! Je suis devenue sourde à l’adolescence. Je sais que les sous-titres sont importants, et pas seulement pour les personnes sourdes et malentendantes. Je l’ai dit dans la vidéo précédente, une grande partie des spectateurs sur YouTube utilise les sous-titres. Des personnes se trouvant dans un environnement bruyant ou silencieux, des personnes ayant des troubles du traitement, des personnes qui apprennent une langue étrangère… Et vous aussi, en tant que créateur, pouvez tirer profit des sous-titres.

COMMENT UTILISER LES SOUS-TITRES SUR YOUTUBE
Le sous-titrage automatique de Google s’est beaucoup amélioré depuis sa création. Il est aussi disponible pour les diffusions en direct en anglais pour les chaînes qui comptent plus de 10 000 abonnés. La technologie s’est tellement améliorée que le taux d’erreur est très proche de celui des transcriptions humaines. Si les sous-titres automatiques sont disponibles pour votre vidéo, vous pouvez les vérifier et les corriger à tout moment. Accédez au gestionnaire de vidéos, sélectionnez « Sous-titres » dans le menu du bouton « Modifier » situé à côté de la vidéo, puis cliquez sur la piste automatique proposée. En apportant des changements et en faisant des suggestions concernant les sous-titres créés par YouTube, vous améliorez l’apprentissage automatique. Si vous trouvez plus rapide de faire vos sous-titres vous-même ou si vous utilisez du vocabulaire technique difficile à comprendre pour la machine, il existe différentes possibilités. Voici les trois manières de créer vos propres sous-titres.

TROIS MANIÈRES DE CRÉER VOS PROPRES SOUS-TITRES
Dans le gestionnaire de vidéos, dans le menu déroulant situé à côté de la vidéo à sous-titrer, sélectionnez « Sous-titres ». Choisissez votre langue, et trois options vous seront proposées.

La première est « Importer un fichier ». C’est l’option à choisir si vous avez créé un fichier de sous-titres. Il existe de nombreux sites Internet pour cela, et des sociétés peuvent le faire pour vous moyennant rémunération. Ce type de fichier contient le texte et les codes temporels permettant d’afficher chaque segment de texte au bon moment. Certains fichiers contiennent des informations sur la position et le style, ce qui est très utile pour les sourds et malentendants.

Seconde option : « Transcrire et synchroniser automatiquement ». C’est une excellente option pour les vidéos déjà transcrites ou qui ont une voix off. Copiez-collez la transcription dans le champ de texte, puis cliquez sur « Régler le minutage ». Et le tour est joué ! Cela ne prendra que quelques minutes, car la reconnaissance vocale de YouTube synchronise automatiquement le texte écrit avec l’audio. Une fois prêts, les sous-titres seront automatiquement publiés. Vous pourrez ensuite corriger la synchronisation si besoin. Cette option permet de gagner beaucoup de temps.

La dernière option est « Créer des sous-titres ». Cette option demande un peu plus de travail, mais elle est très utile pour les formats plus imprévisibles comme les vlogs. YouTube crée automatiquement des blocs temporels lorsqu’il reconnaît une voix, mais vous pouvez désactiver cette fonctionnalité. Tapez votre texte dans les champs, et pour régler le début et la fin de l’affichage, il suffit de faire glisser les bords. Ce qui est bien avec cette option, c’est que si vous n’avez pas le temps de terminer, vous pouvez enregistrer votre brouillon et y revenir plus tard. Quelle que soit l’option choisie, n’oubliez pas d’ajouter des indications sonores telles que : MUSIQUE BRUITS DU PUBLIC VENT SOUFFLANT FORT Elles sont très utiles pour les sourds et malentendants ainsi que pour ceux qui désactivent le son.

FONCTIONNALITÉS UTILES POUR LE SOUS-TITRAGE
Si vous créez des vidéos comme passe-temps ou si vous en publiez chaque jour, toutes les sous-titrer peut devenir fastidieux. Si vous n’avez pas les moyens de payer une société pour le faire, YouTube propose la fonctionnalité « Contributions de la communauté ». Elle permet à un ou plusieurs de vos spectateurs de non seulement créer des sous-titres, mais aussi de les traduire dans plusieurs langues. Une fois que cela est fait, vous ou votre communauté pouvez les vérifier. C’est ainsi que sont sous-titrées la plupart de mes vidéos. Pour que la communauté puisse soumettre des sous-titres ou la traduction des titres et des descriptions, vous devez activer les contributions pour une ou toutes vos vidéos. Vous pouvez le faire en un clic dans Creator Studio. Sélectionnez « Traductions et sous-titres » dans le menu à gauche, cliquez sur l’icône Paramètres et sélectionnez « Activer pour toutes les vidéos ». Vous pouvez activer cette fonctionnalité uniquement pour certaines vidéos. Dans le gestionnaire de vidéos, dans le menu du bouton « Modifier » à côté de votre vidéo, cliquez sur « Infos et paramètres ». Sous la vidéo, sélectionnez « Paramètres avancés » et cochez cette case pour autoriser les internautes à contribuer à la traduction de vos contenus. Cliquez enfin sur « Enregistrer les modifications ». Une fois les transcriptions ou traductions envoyées, YouTube contrôle l’absence de spam ou de contenu inapproprié. Vous pouvez vérifier, modifier, publier, signaler ou rejeter du contenu. Vous pouvez aussi inviter la communauté à vérifier le contenu. Celui-ci sera publié dès qu’il aura été approuvé un certain nombre de fois.

Aujourd’hui, les gens regardent des vidéos avec des sous-titres automatiques plus de 15 millions de fois par jour, et sur YouTube, un milliard de vidéos en comportent. Ne passez pas à côté de cette opportunité. Ajoutez des sous-titres à vos vidéos pour toucher l’audience la plus large possible. J’espère que ces deux vidéos vous ont montré l’importance des sous-titres. C’est un outil fantastique pour élargir votre audience, développer son engagement, améliorer la fidélisation, la visibilité des vidéos et, bien sûr, le SEO. Si vous voulez en savoir plus sur le sous-titrage, une playlist est dédiée à ce sujet sur ma chaîne. Et si vous voulez connaître d’autres aspects de la création de vidéos, la chaîne YouTube Creators est là pour vous !

Élargissez votre audience grâce aux sous-titres

Script de la vidéo :

Plus une vidéo est simple à comprendre, plus les internautes la partagent. Dans cette vidéo, je vous explique comment augmenter le nombre d’internautes que vous pouvez toucher et comment vous pouvez, en toute simplicité, exploiter l’algorithme de YouTube pour élargir votre audience. Attirez plus d’abonnés en ajoutant des sous-titres à vos vidéos.

Je m’appelle Jessica Kellgren-Fozard et je suis sourde. Je crée des vidéos sur la mode, les voyages, l’homosexualité et le handicap, et j’aborde ces sujets avec bonne humeur, légèreté et une dose de vintage.

Quel est l’avantage le plus méconnu des vidéos sous-titrées ? Regardez la suite pour le découvrir ! J’ai commencé à perdre l’ouïe à 15 ans. Je sais, cela ne s’entend pas dans ma voix. J’ai créé une vidéo à ce sujet, et elle est devenue virale. Je ne suis pas sourde de naissance et l’anglais est donc ma langue maternelle. Je dois lire sur les lèvres, lire les sous-titres et parfois utiliser la langue des signes, surtout dans le cadre du travail, pour comprendre les autres. Même si j’ai un appareil auditif, je n’entends pas tout et je clique toujours sur le bouton des sous-titres.

Les différents types de sous-titres. Le sous-titrage consiste à afficher du texte sur un écran, comme un écran vidéo ou un écran de télévision, pour apporter des informations contextuelles ou supplémentaires. Les sous-titres incrustés, utilisés au cinéma, ne peuvent être ni activés ni désactivés, contrairement aux sous-titres que l’on retrouve sur YouTube.
Il faut distinguer les sous-titres classiques de ceux pour sourds et malentendants (SM). Ces derniers sont destinés aux spectateurs qui ont des problèmes d’audition et fournissent donc des compléments d’information. Les sous-titres classiques sont destinés aux entendants qui parlent une autre langue. On ne fait pas la différence entre ces deux concepts au Royaume-Uni, mais ça, c’est un autre sujet ! Les sous-titres SM indiquent les changements de locuteurs et les bruits de fond pour offrir une meilleure immersion. Ils assurent l’accessibilité de contenus aux malentendants, mais ce n’est pas leur seule utilité. Imaginez-vous dans un endroit bruyant comme une salle de sport et que vous voulez regarder des vidéos. Ou dans un endroit où il ne faut pas faire de bruit, comme un hôpital. Les sous-titres SM permettent de profiter d’une expérience optimale. Ils sont aussi utiles à ceux qui apprennent une langue étrangère.

D’après mon expérience, le nombre de vues augmente fortement pour une vidéo lorsque des sous-titres y sont ajoutés. Prenons l’exemple des 10 vidéos les plus regardées sur ma chaîne. Elles ont toutes des sous-titres SM anglais, et la plupart sont aussi sous-titrées dans au moins trois autres langues. De nos jours, de nombreux internautes utilisent leur téléphone en mode silencieux et regardent des vidéos avec des sous-titres sur différentes plates-formes. Ce serait dommage qu’ils passent à côté de vos vidéos. Oui, ma main est un téléphone.

L’intérêt des sous-titres. Même si les oreilles peuvent entendre un grand nombre de mots, ces mots ne sont pas tous traités par le cerveau. En moyenne, nous retenons de 17 à 25 % des informations que nous entendons. Les sous-titres sont donc l’outil idéal pour marquer les spectateurs. Élargir votre audience est essentiel pour réussir sur les médias sociaux. Ce n’est pas un concours de popularité, mais… si, un peu quand même.

Mais quel potentiel d’audience offrent vraiment les sous-titres ? Voici quelques données démographiques. Commençons par la catégorie des malentendants. Ils représentent plus de 5 % de la population mondiale, soit 466 millions de personnes. Aux États-Unis, ce sont 38 millions de personnes qui sont touchées à un degré plus ou moins élevé. C’est énorme ! Il y a d’autres types de handicaps qui empêchent les gens de profiter de vidéos sans sous-titres, comme les troubles de l’attention ou du traitement de l’information.

Deuxième catégorie, qui possède le plus grand potentiel d’audience : les personnes qui apprennent votre langue. Les sous-titres sont plus faciles à suivre qu’un discours oral et peuvent aider les apprenants à faire des progrès plus rapidement.

80 % des vues YouTube proviennent d’autres pays que les États-Unis. Plus de deux milliards d’internautes ont une langue maternelle autre que l’anglais. Deux milliards. Ce serait un vrai gâchis de ne pas exploiter ce potentiel. Heureusement, YouTube propose une fonctionnalité intégrée qui permet de traduire des fichiers de sous-titres anglais en de nombreuses autres langues. Vos contenus sont ainsi accessibles à des internautes du monde entier. En matière de recherche, de visibilité et d’engagement, les sous-titres constituent l’un des meilleurs outils qui existent. Le Web se basant sur des données textuelles, vos vidéos ne s’afficheront pas dans les moteurs de recherche à moins qu’elles ne soient associées à du texte.

Il est difficile de résumer le contenu d’une vidéo uniquement avec un titre, une description ou des tags, qui sont limités en nombre de caractères. Grâce aux fichiers de sous-titres SM, vos vidéos sont associées à un texte de transcription complet et pourront apparaître dans les moteurs. Qui dit plus de vues dit plus de « J’aime », plus de commentaires, et surtout plus de spectateurs qui s’abonnent. La présence de texte à l’écran suscite davantage d’engagement et pousse les spectateurs à regarder une vidéo en entier. Prenez ces deux facteurs en compte pour booster votre classement SEO et l’engagement de vos fans.

J’espère que vous avez compris l’importance des sous-titres pour vous en tant que créateur et pour vos spectateurs. Cliquez sur la deuxième vidéo pour découvrir comment créer des sous-titres. Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation des sous-titres, consultez la playlist dédiée à ce sujet sur ma chaîne.

Pourquoi et comment sous-titrer une vidéo ?

Script de la vidéo :

Pourquoi sous-titrer ses vidéos ?

85 % des vidéos sont regardées sans le son sur les réseaux sociaux. Pensez à ceux qui n’ont pas d’enceinte, pas d’écouteurs ou simplement qui se font un peu chier pendant une réunion.

En sous titrant vous améliorez l’expérience utilisateur et vous augmentez donc la durée de visionnage de vos vidéos et le nombre d’interactions sur vos publications. Et vous le savez : les algorithmes adorent ça.

Il y a tout simplement des utilisateurs qui sont sourds et malentendants et eux aussi ont le droit d’avoir accès à vos contenus et de vous comprendre. Le fait de mettre des sous-titres sous forme de SRT va aider votre vidéo à être mieux référencée. Sur YouTube par exemple, les sous titres vont permettre à Google d’identifier tout le champ lexical de votre vidéo et donc de la proposer à des utilisateurs si cela correspond à leurs recherches.

Une fois que vous avez vos sous-titres en français, il ne reste plus qu’à les faire traduire et les intégrer dans votre vidéo pour avoir une version dans une autre langue. Et même pour votre public francophone, peut-être qu’ils n’ont pas le même accent que vous. Peut-être qu’ils seraient très contents d’avoir des sous-titres aussi !

Pour ajouter des sous titres à une vidéo, deux options s’offrent à vous. Soit vous uploadez un fichier SRT qui est une sorte de calque activable ou désactivable par vos spectateurs sur les différentes plateformes vidéos. Je pense que ce qui vous parlera le plus et que vous avez tous déjà vu, c’est l’exemple de YouTube. Soit vous gravez directement les sous-titres dans la vidéo grâce à un logiciel de montage. C’est ce qu’il y a de plus utilisé sur les réseaux sociaux comme Linkedin ou Facebook par exemple.

Pour simplifier ces deux options, imaginons que Jérôme soit une vidéo. Je peux, option 1 : lui fournir un fichier SRT qu’il peut activer ou désactiver à la demande. Option 2 : je peux également graver le sous-titre directement sur la vidéo.

Maintenant on va voir comment faire ça gratuitement. Et vous verrez que c’est assez facile techniquement, mais que ça peut vite prendre du temps quand on veut le faire bien.
Allez, on va commencer par la création d’un SRT sur YouTube. Vous pouvez utiliser votre compte YouTube personnel et y héberger une vidéo pour créer le fichier SRT.

Rendez-vous dans votre Youtube Studio et ajoutez la vidéo que vous souhaitez sous-titrer. Au passage, pensez à la mettre en privé si la vidéo n’est pas destinée à être sur votre chaîne.

Ensuite, dans le YouTube Studio, cliquez sur la vidéo à sous-titrer, puis « sous-titre » dans le panneau de gauche. Vous verrez alors que YouTube a déjà généré des sous-titres automatiquement. Bien que le robot de YouTube s’améliore au fur et à mesure, on vous conseille de les supprimer et de créer les sous-titres français manuellement. Il ne vous reste plus qu’à éditer vos sous-titres. Vous verrez que l’outil est assez simple à utiliser.

Vous le prendrez en main rapidement. Vous pouvez taper votre texte et définir le début et la fin de chaque sous-titre.

Une fois que vous avez fini de créer les sous titres, pensez à bien enregistrer les modifications. Et voilà, c’est fait ! YouTube vous donne la possibilité de télécharger le fichier SRT. Et c’est ce fichier que vous pourrez uploader sur des plateformes qui acceptent ce format.

Maintenant on va voir comment on peut graver ce SRT dans une vidéo directement. Personnellement, on utilise Premiere Pro. On re-synchronise le fichier SRT avec les dialogues de la vidéo, ce qui nous permet de les graver en personnalisant la police d’écriture, la taille, les couleurs. Mais ce n’est pas le plus simple si vous n’êtes pas habitués à ce logiciel qui est payant. Il y a également d’autres logiciels ou plateformes payantes, très simples à utiliser, comme Kapwing ou Wondershare.

Pour le faire gratuitement vous pouvez utiliser VLC. Mais vous n’aurez pas toutes les possibilités de personnalisation, comme les couleurs ou les polices de caractères. Ce n’est pas vraiment idéal. En revanche si cette option vous intéresse, voici comment faire. Ouvrez VLC et cliquez sur « Media ». Puis sur « Convertir/Enregistrer ». Sélectionnez le fichier vidéo à sous-titrer, puis en dessous choisissez le fichier de sous-titres à graver sur la vidéo. Ensuite, vous choisissez « convertir ». Pensez à bien vérifier dans vos paramètres que l’incrustation des sous titres est bien activée. Choisissez le fichier de destination de la vidéo. Puis lancez l’export en cliquant sur « démarrer ». Et voilà !

Donc là vous vous dites : ça y est, on est prêts à sous titrer ! Oui, enfin presque. D’abord, et c’est très important, on va partager avec vous quelques règles de sous-titrage à respecter.
On va faire une liste non exhaustive des règles de base à respecter pour que les sous-titres soient bien lisibles. Ben oui, il faut que les spectateurs aient le temps de lire vos sous titres, qu’ils soient clairs et efficaces. Parce qu’on vous connait vous autres. Vous allez encore nous pondre quelque chose de dégueulasse et d’illisible ! Ça c’est classique… Lol, c’est vraiment immonde et pas lisible.

Il faut viser 42 caractères maximum par ligne. Vous trouverez des outils sur Internet qui permettent de compter les caractères. On vous en met un dans la description. Si vous avez plus de 42 caractères, il faut séparer la ligne en deux, en gardant un bon équilibre entre les deux lignes.

Utilisez au maximum deux lignes par sous-titre. Tout le défi étant de sauter la ligne au bon moment. Et pour cela on vous montre quelques exemples très concrets.

Premier exemple. Ici on sautera plutôt la ligne après le mot « chien » pour que les deux lignes soient bien équilibrées.

Autre exemple. Ici les deux lignes sont équilibrées, mais l’unité linguistique de l’adjectif « romain » et du nom « dialecte » est brisée. Dans un tel cas il est préférable de respecter l’unité linguistique.

Allez, un dernier exemple. Les noms propres font partie des unités linguistiques qui ne doivent pas être interrompues. On l’écrira donc plutôt comme ceci.

Chaque sous-titre doit rester suffisamment longtemps à l’écran pour être lu. On estime qu’un adulte peut lire 17 caractères par seconde. Donc faites attention à ne pas faire défiler trop vite vos sous-titres.

En ce qui concerne les nombres : de un à dix ils doivent être écrits en toutes lettres. Par exemple : un, deux, trois. Au-dessus de dix, ils doivent être écrits numériquement. Par exemple : 11, 12, 13. Etc.

Pour un nombre à quatre chiffres on mettra un espace entre le premier chiffre et les autres. Par exemple 1 900. Sauf s’il s’agit d’une année, où là on ne mettra pas d’espace entre les chiffres, par exemple : en 2020.

Il existe plein de spécificités qu’on n’aura le temps de vous expliquer tout de suite. Mais vous pourrez retrouver les bonnes pratiques sur le site web que Netflix met à disposition de ses prestataires pour le sous titrage. Et on vous met le lien dans la description.
Et bien ça y est, vous savez pourquoi et comment sous-titrer vos vidéos.

2 réflexions au sujet de « Sous-titres YouTube : pourquoi et comment les insérer ?  »

  1. Bonjour, je voudrais sous-titrer des vidéos youtube, mais qui ne sont pas les miennes, est-ce que j’ai une possibilité de le faire et si oui comment ?

    1. Bonjour, Il faudrait dans ce cas récupérer le fichier vidéo via un outil tiers type « YouTube video downloader » puis l’importer en mode privé avec visibilité restreinte sur votre propre compte YouTube pour pouvoir effectuer le sous-titrage et exporter le fichier .srt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *