Retranscription entretien : nos conseils

Nous allons voir dans cet article des recommandations pour l’enregistrement et la retranscription d’un entretien (retranscription entretien semi-directif ou interview).

retranscription entretien

Pour l’enregistrement et la retranscription d’un entretien, vous aurez besoin :

  • D’un dictaphone (l’enregistrement sur smartphone est déconseillé). Il faut disposer le dictaphone le plus près possible de la personne interviewée tout en faisant attention à ce qu’il n’y ait pas de bruits parasites (bruit d’un vidéoprojecteur ou bourdonnements divers à proximité). Il faudra également signifier à la personne qu’elle est enregistrée et recueillir son accord pour cet enregistrement (la transcription peut ensuite être anonymisée).
  • D’un logiciel de traitement de texte (type Word ou OpenOffice)
  • D’un logiciel de transcription pour lancer et arrêter l’audio tout en restant dans son traitement de texte (type Express Scribe ou oTranscribe)
  • D’un bon casque audio.
  • De pas mal de temps (prévoir au moins 6 heures de travail pour une heure d’enregistrement)

Découvrez les meilleurs matériels et logiciels de transcription (dictaphone, logiciel de reconnaissance vocale, casque, clavier).

Retrouvez nos conseils sur les méthodes de transcription (au clavier, en respeaking, en transcription automatique et relecture)

N.B. Il est conseillé de recourir à un prestataire externe pour la retranscription de vos entretiens. Cela vous permettra de vous épargner cette tâche fastidieuse et de garder du temps pour vous concentrer sur l’analyse des textes qui vous seront transmis. Il est par contre déconseillé d’utiliser des services de transcription automatique en ligne, car même s’ils proposent des tarifs intéressants, ils produiront beaucoup de contresens et ne seront pas garants de l’authenticité des échanges tenus.

retranscription entretien

Partie 1 : l’avis de Sitarah (transcripteur chez retranscriptionaudio.com) sur la manière de retranscrire un entretien

La « retranscription », « transcription » ou « audiotypie » représente l’action de dactylographier un texte à partir d’un enregistrement audio ou vidéo. Divers formats d’enregistrement des fichiers audio ou vidéo existent. Bien que le format mp3 soit le plus couramment utilisé lors de l’enregistrement d’un entretien, il pourra aussi être au format wav, m4a (format d’enregistrement avec un iPhone), aac, wma, mp4, mov, ou encore dss, ogg, flac ou 3ga.

La retranscription d’un entretien peut aussi se faire de mémoire et sans enregistrement, mais le texte sera d’autant plus précis si l’on dispose d’un enregistrement audio comme référence. Cela permet de se détacher de toute impression ou interprétation personnelle d’une discussion que l’on a vécue et d’être plus objectif.

Dans le cadre d’une recherche qualitative, il va être indispensable d’enregistrer l’entretien et de le retranscrire par la suite afin de garantir l’exactitude des propos recueillis.

Voici quelques points à retenir pour la réussite de la transcription d’un entretien audio :
  • Disposer du matériel adéquat

Plusieurs logiciels permettent de simplifier la retranscription des entretiens. Certains permettent notamment d’accélérer ou de ralentir l’enregistrement, ainsi que de marquer des pauses puis relancer la piste audio rapidement. Il est aussi conseillé d’utiliser un casque audio de qualité ainsi que d’un clavier favorisant le confort des doigts. En outre, un correcteur orthographique permettra de revenir sur d’éventuelles fautes d’inattention.

  • Bien organiser les transcriptions et les enregistrements

Un bon transcripteur se doit d’effectuer un travail harmonieux. Pour cela, il attribuera des noms bien précis et compréhensibles à ses fichiers. La piste audio et le fichier texte devront porter le même nom ainsi que la date d’enregistrement. La précision est essentielle, en particulier lorsqu’il s’agit d’un entretien de mémoire, d’un compte-rendu de stage ou d’un entretien de thèse. En effet, le style ainsi que la mise en page du travail que l’étudiant devra présenter auront un impact sur la notation.

  • Déterminer le type de retranscription demandé

Il existe différentes manières de transcrire un enregistrement. Il est par exemple possible de retranscrire littéralement un entretien, en incluant les divers tics de langage ou les hésitations. Cela inclut les « euh », les répétitions des mots tels que « du coup », « en fait », etc. Le transcripteur peut aussi noter les paroles prononcées dans l’enregistrement sans reprendre les répétitions et hésitations. La troisième manière de transcrire un fichier mp3 en texte consiste à synthétiser le contenu du fichier audio.

  • Ne pas se précipiter

Patience et concentration sont les maîtres-mots du transcripteur. En effet, pour ce dernier, il faudra compter entre 5 et 8 heures de travail pour consigner par écrit tout ce qui a été dit au cours d’un enregistrement audio d’une heure. La durée de la transcription dépendra aussi de l’expérience du transcripteur. Un bon transcripteur sera plus habile à gérer des thèmes très techniques ou des entretiens avec de forts accents.

  • Effectuer un enregistrement audio de qualité

Pour que l’enregistrement audio soit de qualité, il faut essayer de limiter au maximum lors de l’enregistrement les bruits de fond (par exemple le bruit de ventilateur d’un ordinateur) et les bruits parasites (par exemple des bruits de tapotement sur la table ou des bruits de travaux à proximité)

Comment retranscrire un entretien sociologique ?

Retranscrire un entretien de recherche dans le cadre d’une étude qualitative nécessite le plus de précision possible. Il est donc essentiel de noter tous les indices permettant de contextualiser l’entretien. Ainsi, le transcripteur ne doit pas hésiter à noter les différents points de précision comme les hésitations, les rires ou encore des changements dans le ton de la voix. S’il dispose d’un enregistrement vidéo, il pourra également tenir compte de la gestuelle de la personne interviewée.

Quels sont les freins pour une retranscription parfaite ?

Un enregistrement facile à comprendre sera plus rapide à retranscrire. Parmi les différents obstacles à une transcription de qualité, on peut citer :

  • Le niveau de complexité des thèmes abordés

Plus les thèmes abordés dans l’entretien sont complexes, plus les risques d’erreurs de compréhension seront élevés. Si les fautes d’orthographe restent relativement faciles à corriger grâce aux logiciels de correction automatique, le transcripteur doit tout de même posséder une culture générale assez vaste afin de mener à bien son travail.

  • L’orthographe des noms propres, des acronymes et du jargon

En cas d’utilisation de noms propres ou d’acronymes, il est impératif de les noter et de les communiquer au rédacteur. Pour simplifier la retranscription d’un fichier audio ainsi que la mise en contexte, il convient de remettre un glossaire au transcripteur, en plus de l’enregistrement.

  • Le comportement de l’intervieweur et de l’interviewé

En cas d’une prise de parole simultanée et de propos croisés non compréhensibles, le transcripteur se verra dans l’obligation d’inscrire le terme « inaudible ». De plus, l’accent et l’élocution lors d’une interview constituent des obstacles par rapport à la qualité de la retranscription d’un enregistrement.

retranscription entretien

Partie 2 : l’avis de Jérémie (responsable qualité et transcripteur chez retranscriptionaudio.com) en retranscription d’entretien

Définition transcription audio

De manière générale, la transcription désigne l’action de consigner fidèlement une expression que l’on souhaite expliciter. Le terme transcription est d’ailleurs utilisé en musique (transcrire un air de musique en partition), en biologie (la transcription des données d’un gène) ou en généalogie (transcription d’un acte de naissance, de décès ou de mariage).

La transcription audio consiste plus précisément en la frappe au clavier de l’audio d’un enregistrement.

Le bénéfice de la transcription est donc de rendre exploitable des éléments ou contenus qui dans leur état d’origine s’expriment plus que s’analysent.

Transcription entretien : utilité ?

La transcription de l’enregistrement audio d’un entretien va être particulièrement utile pour ne pas se limiter aux seuls souvenirs et impressions de la discussion qui s’est tenue et que l’on se remémore, mais de collecter de manière implacable les données empiriques des propos énoncés et les idées qu’ils contiennent.

Le choix du type de transcription

Le niveau de précision de la transcription d’un entretien va dépendre de l’usage que l’on veut en faire.

  • Dans le cadre de la transcription d’un entretien sociologique, souvent entretien semi-directif, il faudra exclure toute interprétation possible de la transcription et donc que celle-ci dépeigne le plus précisément possible le contenu de l’enregistrement. Le non verbal comme des indications de ton (Rire.) (Souffle.) (Soupir.) ou d’une longue hésitation (Temps.) ou d’une interruption (On frappe à la porte.) (Le téléphone sonne.) sera ainsi consigné. Les troncations du type « p’tit dej » (et non « petit déjeuner ») seront laissées comme telles. Les faux départs (où le début d’un mot ou d’une phrase est prononcé, mais tout de suite rectifié par un nouveau mot ou idée) seront transcrits suivis de trois points « … » avant que soit de nouveau saisi le mot ou la nouvelle phrase prononcée.
  • Dans le cadre de la transcription d’une interview pour une publication presse, le but premier recherché est le confort et la compréhension du lecteur, il importe alors peu que le texte produit ne contienne pas l’intégralité des mots prononcés. En effet, le langage oral est souvent difficilement compréhensible quand il est transposé tel quel à l’écrit et il est préférable de le nettoyer de ses hésitations et redondances. Par exemple, pour que le texte de la transcription soit plus agréable à lire, on peut dérouler les négations non prononcées ou transformer les « ça » en « cela » ou les « ouais » en « oui », supprimer hésitations et tics de langage du type « euh » « bah » « hein » ainsi que de reformuler les phrases dont la grammaire n’était pas correcte.

Que ce soit pour une transcription intégrale ou une transcription reformulée, il faudra par contre au maximum essayer de préserver le sens de ce qui a été dit afin de transmettre le message exact des propos qui ont été échangés.

Pour la transcription d’un entretien, il faut donc arriver à trouver le bon équilibre entre la fidélité des propos tenus et la facilité de compréhension pour le lecteur.

À quel besoin va répondre la transcription de mon entretien ?

Le curseur est à orienter plus vers la transcription intégrale en cas d’un besoin d’analyse ou de preuve (recueil de données lors d’une recherche sociologique ou consignation juridique dans le cadre d’un constat ou d’un audit) ou vers une transcription reformulée à une fin de communication externe (publication en communication externe).

La transcription d’un entretien ou d’une conversation téléphonique peut aussi être utilisée à des fins d’analyse globale des thématiques et des enjeux de ce qui est discuté (pour des entreprises privées ou des collectivités qui voudraient orienter leur stratégie ou prévenir des risques). Des moyens de data mining permettront alors d’explorer les données recueillies.

Dans tous les cas, il faudra que la transcription essaye de ne pas trahir les propos et de préserver le sens de ce qui a été dit pour ne pas conduire à une mauvaise interprétation.

Découvrez un tarif unique pour toute transcription audio réalisée par l’équipe retranscriptionaudio.com : 1€ la minute d’enregistrement

retranscription entretien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *